Actualités sur le cannabis

Qu’est-ce-que sont les RCP et à quoi servent-ils ?

L’intérêt envers les régulateurs de croissance des plantes ou RCP augmente en raison de l’influence de ces composants en termes d’apparence et de qualité du cannabis. Mais, que sont les RCP et à quoi servent-ils ? Ils ont un impact sur différents aspects de la culture. Les plantes de cannabis cultivées à l’aide de régulateurs de croissance des plantes produisent des bourgeons plus denses et compacts. En outre, ils rendent la culture plus résistante.

Ces composants furent découverts vers la fin des années 20 ; depuis ils s’utilisent dans tout type de culture. Cependant, les dernières décennies les craintes de sa possible toxicité grandissent.

Qu’est-ce que sont les régulateurs de croissance des plantes ?

Un régulateur de croissance des plantes ou RCP, également connu comme une hormone végétale, est une substance chimique naturelle ou synthétique qui s’utilise dans les cultures en sorte que certaines caractéristiques soient altérées. Son objectif est d’augmenter la résistance face aux insectes et aux maladies en renforçant la force du système racinaire. Ceux-ci peuvent être d’origine naturelle tels que les algues marines ou bien synthétiques.

Néanmoins, afin de bien comprendre comment fonctionnent les RCP, il est important de connaître le fonctionnement des hormones végétales ou phytohormones. Ces éléments altèrent la génétique et la croissance des cellules. D’autre part, certains d’entre eux provoquent la mort cellulaire.

Regulateurs de croissance des plantes

Actuellement, il existe 5 types de RCP, dont chacune d’elles apporte un effet différent à la plante. De plus, en fonction de la phase du cycle, elles travaillent souvent conjointement. Voici les 5 groupes d’hormones végétales :

  • Auxines : Elles jouent un rôle très important pour le développement des plantes. Ce sont les hormones responsables d’élargir et de diviser les cellules végétales en améliorant l’enracinement. Dans un second temps, elles favorisent la croissance verticale ainsi que la production de fruits.
  • Cytokinines : Ces régulateurs de la croissance peuvent s’utiliser dans le but de stimuler ou freiner le développement des plantes. Pareillement, ils s’impliquent dans la création de racines secondaires puis encouragent les feuilles à rester vertes plus longtemps. D’un autre côté, ils multiplient l’activité métabolique.
  • Gibbérellines : Cette substance active stimule la floraison à l’intérieur des plantes. De même, elle améliore la formation des racines, facilite la production de fruits et de trichomes ; ainsi que génère des réponses face aux sources de stress environnemental.
  • Acide abscissique : C’est le responsable de la germination et produit des plantes plus résistantes au stress hydrique. Contrairement au reste d’hormones, celle-ci s’occupe d’inhiber la croissance tant des graines que des fruits.
  • Ethylène : Il participe dans différents processus comme la germination, le développement de fleurs femelles et de fruits ainsi qu’en aidant les plantes à survivre dans des conditions de manque d’oxygène ou de taux élevés de salinité.

Outre ces 5 types de RCP, il existe multiples hormones végétales telles que les brassinostéroïdes ou le daminozide ; fondamentaux pour le développement et la résistance des plantes.

Caractéristiques du cannabis cultivé à l’aide de RCP

Il se distingue grâce à certaines caractéristiques :

  • Bourgeons plus denses et durs.
  • Couleur marron ou orange qui rappelle les fleurs sèches.
  • Manque d’arôme ou d ‘odeur.

De plus, les RCP inhibent la production de terpènes, ce qui provoque une perte de la qualité et un changement des effets.

Regulateurs de croissance des plantes

Comment affectent les régulateurs de croissance des plantes ?

La hausse de l’emploi de régulateurs de croissance des plants est dû à leur capacité d’atteindre de meilleurs rendements ou des bourgeons plus grands. C’est pourquoi de plus en plus de cultivateurs de cannabis décident de les ajouter artificiellement.

De même, en incluant l’utilisation de RCP dans la production on modifie la morphologie en permettant leur croissance dans des espaces réduits ou en réduisant le cycle de croissance. Au regard du type de RCP, il accélèrera ou inhibera le développement tout en manipulant les cycles de croissance. L’une des caractéristiques désirées parmi les agriculteurs, étant donné leur capacité de produire des plantes vigoureuses et fortes mais d’une taille moyenne. Conséquemment, ces hormones donnent lieu à des récoltes d’une performance supérieure.

A quoi servent les RCP dans les cultures de cannabis ?

Les régulateurs de croissance des plantes s’utilisent en vue de modifier la plupart des plantes, étant fréquent son inclusion dans tout type de culture, même de cannabis. Son objectif est d’augmenter le rendement et d’améliorer l’adaptation de la plante en plus de produire des cultures uniformes.

Généralement, on les utilise pour atteindre une couleur et une croissance puissante, une floraison uniforme ou un accroissement de la production de fruits. Ils peuvent également inhiber la croissance de la plante et de la tige, cela dépendra du type de RCP.

Les régulateurs de croissance des plantes sont-ils nocifs?

Il n’y a pas encore de verdict en ce qui concerne les risques des régulateurs de croissance des plantes pour les personnes. On ne peut donc pas assurer qu’ils sont dangereux pour la santé. En effet, d’après la législation de chaque pays, ils peuvent être classés comme sûrs ou nocifs.

Regulateurs de croissance des plantes

Certaines de ces substances comme le daminozide, l’un des régulateurs les plus utilisés sont interdits dans quelques cultures, comme celle du type alimentaire. Mais, comment réagit le corps humain face à la consommation de ces RCP ?

Bien que c’est un domaine qui est en pleine recherche , ils ont découvert que l’exposition par accident cause des irritations, des difficultés pour respirer ou des nausées. Le risque s’élève face à une grande ingestion continue de ce type d’élément. Il peut endommager les poumons à long terme, nuisant la fertilité de la personne qui les consomme et réduire les taux d’acides aminés dans le cerveau.

Existe-t-il des alternatives naturelles aux RCP ?

Les plantes génèrent naturellement les hormones de croissance végétale. La plupart des fois, on peut les profiter sans devoir utiliser les synthétiques. Quelques composants peuvent s’extraire de manière naturelle.

Également, des régulateurs de croissance de plantes naturels tels que le guano, les algues marines ou le compost sont aptes à l’emploi. Il y en a deux qui se démarquent et qui réussissent les mêmes effets :

  • Le chitosane, d’origine minérale et qui s’extrait de divers crustacés.
  • Le triacontanol, qui se trouve présent dans les plantes comme la canne de sucre ou la cire d’abeilles.

L’emploi de régulateurs de croissance des plantes dans tout type de culture est plus considérable. Pourtant, ils sont encore à la recherche de possibles effets dans les cultures et sur la santé des personnes, donc un usage contrôlé est conseillé.

Erik Collado

Le succès de GB The Green Brand, est le résultat de 10 ans d’expérience dans le secteur du cannabis, en plus de ses connaissances et de son apprentissage.

Laisser un commentaire