Variétés Autoflorissantes de Cannabis

Le Cannabis Autoflorissant, variété qui parait magique et qui a su faire son chemin parmi les cultivateurs pour ses récoltes rapides et les bons résultats qu’elle est capable de donner. Jusqu’il y a quelques années, les souches automatiques souffraient d’une terrible réputation, mais à présent les choses ont résolument changé… En effet, aujourd’hui, les banques de semences de cannabis ont réalisé de nouveaux croisements et essais, afin d’obtenir des variétés qui peuvent complétement vous tromper sur leurs caractères automatiques, étant très proches physiquement des génétiques de saison.

Ces souches offrent des avantages et désavantages, nous allons vous les présenter en commençant par les aspects négatifs :

  • Il faut porter une certaine attention aux souches pour les faire sortir grandes et fortes.
  • Impossible de contrôler la croissance
  • Impossible à conserver
  • Impossible de sortir des boutures

Passons aux côtés positifs de ces souches :

  • Le cycle de vie est très rapide, puisqu’un cycle complet représente 55 jours environ en moyenne depuis la germination.
  • Ce sont des souches autant adaptées à l’intérieur qu’à l’extérieur.
  • Ne se stresse pas par contamination lumineuse, vous ne ruinerez plus vos cultures à cause d’un lampadaire dans la rue qui reflète sa lumière par votre fenêtre.

En donnant les bons soins aux variétés automatiques, vous obtiendrez des bonnes plantes à la taille satisfaisantes, vous pouvez donc dire adieux aux plantes naines qui vous donnent à peine de quoi fumer 5 pétards. La qualité de ces souches est très similaire à celle des variétés féminisées, parfois même meilleures.

Si vous cultivez en salle, vous ne tiendrez pas vraiment pas compte de l’espace occupées par les plantes, qu’elles soient des variétés de 2 ou 3 mois, mais il vous faudra contrôler la quantité de plantes à placer. Pour celles qui terminent leurs cycles en 2 mois, vous pourrez placer entre 9 et 16 plantes par m2, mais pour celles de 3 mois, il est recommandé de plutôt placer entre 4 et 9 exemplaires.

En un peu plus de 2 mois, vous pourriez avoir votre plante de cannabis automatique prête à être coupée, offrant une bonne production et une bonne qualité d’herbe, que vous travailliez en extérieur ou intérieur.

N’étant pas de variétés photo dépendantes, elles ne souffriront pas si les cycles d’éclairage et d’obscurité ne sont pas bien définis. Ceci étant, pour tirer le meilleur parti de ces variétés, il est recommandé de leur donner 20h d’éclairage et 4h d’obscurité par jour.

Il existe une grande quantité de variétés, pour tous les goûts et de toutes les couleurs. Elles seront plus ou moins grandes selon les croisements qu’elles intègrent. Les plus rapides sont souvent croisées avec la Critical ou la Skunk (comme l’AutoMass, la Sweet Skunk…) ; les plus grandes, et souvent les plus lentes, viennent souvent de Haze ou de Jack Herer (comme la Deimos, Magnum, Big Devil XL), avec beaucoup d’intermédiaires entre ces 2 exemples de plantes.

Vous allez donc devoir trouver celle dont la saveur vous plait le plus et essayer de la faire pousser sous son plus beau jour. Une fois trouvée, elle pourrait bien devenir votre préférée, car auparavant, quand il fallait attendre 4 mois de floraison pour fumer vos Haze, ici vous aurez presque 2 fois de temps à attendre pour sortir 100 gr d’une seule Magnum, avec la même saveur et puissance.

Même si un débutant dans la fumette saura sentir la différence entre une Sativa et une Indica dans les effets offerts par ces variétés, mais il reste clair qu’un habitué qui fume depuis 10 ans n’ira pas se coucher complètement éclaté par une Indica automatique, et ne sera pas surexcité avec une Sativa de cette génétique.

Vous profiterez cela dit d’une saveur très agréable à consommer, comme une variété féminisée.

Ces variétés montrent quand même des effets puissants selon le moment, la morphologie et l’humeur. Il peut arriver de voir des personnes s’affaler dans un canapé pour une sieste après quelques taffes. Donc si l’on vous dit que les autos ne mettent pas de claques, vous serez ravis de constater l’inverse en essayant.

Les meilleures variétés de cannabis automatiques que nous ayons essayé et que nous vous conseillerons de cultiver sont :

Sweet Skunk Auto de Sweet Seeds:

varietes autoflorissantes de cannabis

Deux mois tout pile en intérieur, avec des bourgeons longs et épais sur les pointes, avec des bourgeons un peu plus ramollis sur les branches, mais parfaits sur les pointes et l’apex. C’est une souche très résineuse qui vous offre ses trichomes jusque sur les feuilles les plus grandes, vous pourrez donc en plus réaliser d’excellentes extractions de Hasch ou BHO. Vous devrez la cultiver dans des pots de 7L, pas besoin de plus. Dans son développement, c’est une plante qui se porte bien, créant de grandes branches qui s’ouvrent pour bien faire parvenir la lumière sur l’ensemble de la plante.

C’est une variété qui met 2 mois à compléter son cycle de vie, vous devrez donc apporter une attention toute particulière en début de culture avec l’eau, au risque de vous retrouver avec des plantes naines. En l’ayant cultivé, c’est près de 50 gr par plante que nous avons obtenu, en plaçant 9 exemplaires par m2 avec une lampe de 600w.

Sa saveur est terreuse et sucrée, avec un effet chaud au niveau du corps, pouvant aller jusqu’à vous donner quelques sueurs, en plus d’une bonne baisse de tension très relaxante à fumer après un bon curing. Elle pourrait être presque bonne à couper au bout de 45 jours, mais il est conseillé de bien laisser les 2 mois passer afin que les têtes restent dures et denses après le séchage et l’affinement.

Si vous désirez acquérir cette variété de cannabis autoflorissant au meilleur prix, c’est ici que ça se passe !

varietes autoflorissantes de cannabisDeimos de Buddha Seeds:

Cannabis automatique de 3 mois en intérieur, même s’il est inscrit de 60 à 70 jours sur le paquet, vous compterez en réalité de 70 à 90 jours de culture en intérieur, et avec 20 heures de lumière. En extérieur, n’ayez pas de hâte pour la couper. Vous finirez son cycle avec une plante bestiale, capable de réaliser d’incroyables lignes de fleurs, pas forcément gros en volume, mais très dures, qui s’ouvrent beaucoup une fois passées au grinder. Vous trouverez 2 phénotypes différents au sein de cette même variété, avec un qui commencera à fleurir plus tôt et l’autre qui donnera l’impression de ne pas fleurir.

Le phénotype le plus rapide sera prêt en 70 jours, avec 80 gr de production par plante dans des pots de 7L, bien que des pots de 11L puissent être parfaits également. L’autre phénotype, plus lent, commencera à fleurir au jour 40, et donnera les plantes les plus grandes et productives. Le record que nous avons relevé avec une Deimos est de 125g en pot de 7L (voilà la photo).

Avec la Deimos, il sera difficile d’obtenir des plantes naines, car c’est une variété qui donne beaucoup de jours de croissance, et qui atteindra la taille de 45-50 cm avant de fleurir. En fin de récolte, vous pourrez donc espérer obtenir au minimum 40-50 grammes. C’est une souche vorace, qui parvient à très bien pousser même avec un EC de 2,5 tout en restant en bonne forme. Lors du lavement des racines, la plante marquera son manque de nourriture au bout de 4 jours, en attendant 15 jours au total (en fin de cycle), vous aurez une Deimos complètement jaunit, mais à la saveur optimale.

Avec des notes d’encens et de terre à la fois, cette variété doit avoir des traits de la Jack Herer dans ses entrailles, car en plus, elle n’est ni relaxante ni excitante, mais juste parfaite pour en profiter à n’importe quelle heure de la journée. Si vous la fumez le matin avec un ami, l’euphorie prendra place, en fin de journée, vous parviendrez à vous endormir à l’heure d’aller vous coucher. Elle saura donc s’adapter à l’ambiance de l’instant pour vous donner ce que vous cherchez.

Pour dégoter cette variété de renom dans le monde des souches automatiques, c’est par ici.

varietes autoflorissantes de cannabisBig Devil XL de Sweet Seeds:

C’est clairement l’une de nos préférées pour sa saveur, avec un encens puissant et dominant dans votre bouche. Elles possèdent toutes le même génotype, la même taille et la même production, environ 90 gr ; avec 100 gr au maximum, et 80 gr presque assurés. En abusant de l’eau lors de la phase de croissance, vous vous retrouverez avec une plante naine à peine capable de vous donner plus que 30 gr. Vous avez donc une variété fiable et capable d’excellentes récoltes, elle sera donc idéale à cultiver si vous commencez la culture du cannabis autoflorissant.

varietes autoflorissantes de cannabis

Cette variété mettra environ 90 jours à compléter son cycle en intérieur avec 20h de lumière constante. Son talon d’Achille réside dans sa faible résistance aux champignons, vous devrez donc la traiter avec du Propolix en prévention pour éviter les problèmes avec l’oïdium, le botrytis, lui, ne sera pas à redouter. Vous en prendrez donc soin en la mettant dans un endroit bien ensoleillé, avec une terre riche en nutriments, et en lui donnant un petit stimulateur de floraison pour l’engraissement à partir du 2ème mois.

Si vous cultivez organiquement, assurez-vous de bien mélanger du guano dans le substrat, avec n’importe quelle base, comme le Bio Flores de Canna ou le Bio Bloom de BioBizz. Vous aurez ainsi la configuration parfaite pour obtenir une très bonne production avec la meilleure saveur possible. Vous éviterez de la couper trop tôt au risque de perdre en production, car c’est pendant le dernier mois qu’elle profitera d’un engraissement maximal avant d’augmenter en dureté de bourgeons.

Voici des photos de la Bug Devin en intérieur, et la preuve qu’en abusant de l’eau en croissance, beaucoup de cultivateurs se retrouvent avec des plantes de petite taille.

Cette variété vous tente ? Cliquez ici pour l’acquérir sans tarder !

varietes autoflorissantes de cannabisMagnum de Buddha Seeds:

Voici une plante de cannabis automatique géante, idéale pour une culture en extérieur, car c’est là qu’elle offre les meilleures productions et envergures. En intérieur, elle souffre de la chaleur car elle demande d’avoir les lampes proches d’elle pour bien développer son ramage, tout en ayant une tendance à pousser en hauteur et à bien se former uniquement au niveau des pointes. Vous l’avez compris, elle n’est pas adaptée à une culture sous lampes. 

À l’inverse, sous les rayons du soleil, la Magnum vous offrira ses plus grands bourgeons sur l’intégralité des branches, spongieux et assez souples, ce qui lui permet de bien résister face au pourrissement. Elle offre une saveur d’encens puissante, et offre une belle production, autant en herbe qu’en résine. En se développant, elle prendra petit à petit une forme de sapin en ouvrant son branchage.

Elle mettra 3 mois environ pour réaliser son cycle complet depuis la germination. À partir d’une plante bien choyée, vous pourrez obtenir jusqu’à 100 gr par plante. La Magnum fait partie des variétés qui adorent manger, vous devrez donc lui donner une bonne dose d’engrais en floraison si vous ne voulez pas finir avec une plante jaunie ou peu productive. Elle aura du mal à rester naine car elle ne commencera à fleurir qu’après 40 jours depuis la germination, elle est donc idéale pour les débutants en la matière. De plus, c’est une souche à la mode en ce moment, étant l’une des variétés automatiques les plus cultivées cette année. Sa génétique vous permettra donc de réaliser jusqu’à 4 récoltes par an, avec une production similaire que vous plantiez au printemps ou en automne.

Si la Magnum a su vous séduire, vous pourrez la trouver au meilleur prix en cliquant ici.

 

Maintenant que notre aiguillage sur les graines de cannabis automatiques est terminé, vous pouvez choisir la variété qui vous plait le plus et commencer à la cultiver sans craintes. En respectant la génétique que vous choisirez, vous obtiendrez de bonnes productions à la saveur excellente. Plongez-vous dans le monde merveilleux des automatiques, et apprenez à sortir le maximum de ces génétiques tout en réalisant un maximum de récoltes par an, en extérieur ou intérieur. En salle, vous pourrez faire germer vos graines lorsqu’il vous rester 10-15 jours de culture, afin de profiter de récoltes tous les 45 jours.

Nous avons rédigé un autre article insistant sur les différences d’habitudes de culture à prendre lorsque vous plantez des variétés automatiques. Il vous expliquera tout le nécessaire sur les erreurs à ne pas commettre, car chez Growbarato, nous voulons vous donner toutes les clés pour une culture réussie !

 

Autor: Javier Chinesta

Traduction: Sylvain P.

¡Haz clic para puntuar esta entrada!
(Votos: 0 Promedio: 0)