Structure, croissance et entretien de la racine

Dans cet article, nous allons parler d’une des zones constitutives les plus importantes d’une plante de cannabis : la racine.  La bonne santé de la plante ainsi que le risque d’une récolte médiocre en dépend fortement. Essayons de prendre conscience de l’importance d’un système racinaire sain et comment y arriver.

En un mot, lorsqu’on parle de racine, de quoi parle-t-on exactement? Tout d’abord, la première chose qui nous vient à l’esprit est que c’est elle qui capte les nutriments se trouvant autour, bien qu’elle fasse également office d’ancrage dans le sol où elle est née. Mais connaissez-vous réellement toutes les étapes de son développement, les différentes zones qui la composent et le rôle que remplit chacune d’entre elles ? Après avoir lu cet article, vous en saurez beaucoup plus et pourrez obtenir un système de racines digne de ce nom.

Zones constitutives

  • La racine est la première partie qui se développe après la germination, sous la forme de cette petite pointe de couleur blanche que l’on peut deviner quand la graine s’ouvre pour la première fois, nommée radicule. Cette première racine ou radicule a pour  but d’ancrer la plantule dans l’environnement de culture avec lequel vous travaillez, permettant à la plante de se fixer dans le sol et de pouvoir germer complètement, en brisant la couche superficielle du substrat et en recherchant la lumière avec succès. Au moment où elle remplit cette fonction, elle se développe sans arrêt, passant du stade de radicule à celui de racine primaire, et commence à créer de poils racinaires et/ou absorbants, ainsi que des racines secondaires.

Structure, croissance et entretien de la racineStructure, croissance et entretien de la racine

  • En deuxième lieu se produit le développement des poils racinaires ou absorbants, dont le but est d’absorber les sels minéraux du sol. Ces poils racinaires sont d’une importance vitale car ils servent à capter l’aliment figurant autour des racines et à débuter le processus de transport vers les parties aériennes de la plante (troncs, branches et feuilles). Il est primordial que ces poils racinaires se maintiennent dans des conditions optimales.

Structure, croissance et entretien de la racine

Dans un troisième temps, des racines secondaires commencent à se former. Elles se développent et s’étendent plus latéralement par rapport à la racine principale, celle-ci se développant davantage en profondeur. D’une part, grâce aux racines secondaires de la plante, nous obtiendrons un meilleur ancrage dans le milieu de culture, lui permettant de mieux supporter les intempéries et les rafales de vent. D’autre part, la plante pourra s’étendre latéralement et rechercher de nouvelles zones dans le milieu de culture, riches en nutriments, se nourrissant davantage afin de subsister et de pouvoir poursuivre correctement son développement.

Structure, croissance et entretien de la racine

Développement

Pour obtenir un bon développement du système racinaire, il y a  plusieurs facteurs à prendre en compte.  

  • L’un d’eux est le milieu de culture que vous allez utiliser. La première chose à savoir est qu’indépendamment du milieu de culture dans lequel vous allez travailler, il faut un milieu de culture pensé spécifiquement pour la culture du cannabis. En effet, ces milieux sont conçus suite à des études examinant les meilleures caractéristiques physico-chimiques de ce type de plantes. Si vous respectez cette condition initiale, vous serez assuré de commencer du bon pied.
  • Il ne faut pas non plus négliger la qualité de l’eau. En règle générale, pour maintenir un système de racines sain et productif, il est préférable d’éviter l’eau du robinet, car celle-ci pourrait contenir des éléments dommageables pour les racines. Si vous optez pour l’eau osmosée ou distillée, vous ne risquerez pas la présence de composants nocifs. Le pH idéal oscille entre 5,5 et 6,5 et l’EC doit être celle recommandée pour chaque étape du développement de la plante, en essayant d’éviter tous types d’excès. En effet, une mauvaise mesure causerait une certaine toxicité dans le milieu de culture et affecterait la santé de la plante et la capacité d’absorption des racines.
  • Utilisez un enracineur de qualité, conçu spécifiquement pour un développement fort et sain des racines. Mentionnons par exemple le Root Stimulator de BAC ou le Rootbastic d’Atami, qui faciliteront la croissance de la plante, en apportant les nutriments nécessaires pour que les racines poussent vigoureusement et sainement.
  • L’application de bactéries et de champignons bénéfiques comme les Funky Fungi ou Bactohemp, protègent un système de racines riche, pour faire face aux attaques et maladies des champignons racinaires. En outre, la plante dans son ensemble en profitera également, car ils améliorent aussi la captation des nutriments par celle-ci, augmentant la production de la masse végétale.
  • La bonne oxygénation des racines est tout aussi vitale. Il est nécessaire que le milieu de culture dispose d’oxygène et d’une certaine quantité d’eau pour que les racines puissent s’hydrater. Pour ces raisons, il nous faudra éviter d’inonder le substrat ou le milieu non-hydroponique, pour éviter que les racines ne s’étouffent. Un substrat inondé pourrait limiter et réduire la quantité d’oxygène, empêchant le développement de la racine, en plus de constituer un environnement idéal pour les champignons nocifs.
  • Il faut également éviter un séchage excessif du substrat ou du milieu, car cela pourrait générer une perte irrécupérable du système racinaire, ce qui implique un excès de nutriments, un désordre alimentaire et une grande diminution de la production finale.
  • Les racines apprécient un entourage humide et une température ambiante, de sorte que lors de l’arrosage, la température de l’eau doit se situer entre 15°C et 25°C. Si elle est plus basse, l’eau manquerait d’oxygène, outre le fait qu’une eau d’une température inférieure à 15°C freine le développement normal des racines. En revanche, une température supérieure à 30°C pourrait faire cuire les racines au sens littéral du terme.

Comme vous le voyez, il y a divers facteurs à prendre en compte pour maintenir les racines dans des conditions parfaites de développement et d’entretien. Dans un premier temps, cela paraît complexe, mais dès que vous en aurez  assimilé les principes de base, vous verrez que c’est beaucoup plus simple que cela n’en a l’air.

Voici en bref quelques préceptes de base à respecter :

  1. Arroser à l’aide d’eau distillée ou osmosée.
  2. Toujours maintenir le pH de l’eau d’arrosage entre 5,5 et 6,5.
  3. L’EC ne doit jamais dépasser la quantité recommandée pour chaque phase de la plante.
  4. Enracinement : EC entre 0,4 et 0,6.
  5. Croissance : EC entre 0,4 et 1,0.
  6. Floraison : EC entre 0,4 et 1,8 ou 2,0 selon la génétique cultivée.
  7. Maintenir la température de l’eau entre 15°C et 25°C.
  8. Arroser avec une quantité adéquate et éviter un dessèchement excessif.
  9. Ajouter des bactéries et champignons bénéfiques.

Si vous contrôlez l’arrosage, la croissance de votre système racinaire ira comme sur des roulettes.

Erik Collado

Le succès de GB The Green Brand, est le résultat de 10 ans d’expérience dans le secteur du cannabis, en plus de ses connaissances et de son apprentissage.

Laisser un commentaire