Ozoniseur ou Ioniseur?

Ozoniseur ou Ioniseur ? Ces dernières années, il y a eu un engouement pour les appareils bénéfique pour la santé, et particulièrement pour les ozoniseurs et les ioniseurs. Ce sont deux technologies peu connu du grand public qui ont à peu de chose près la même fonction mais avec des différences significatives. Un des deux appareils peut nuire à votre santé et à la santé des personnes et animaux qui vous entourent tandis que l’autre, s’il est bien construit est d’une innocuité absolu. Quelles sont les différences ? Comment fonctionnent-ils ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

L’ozoniseur, comme son nom l’indique, produira de l’ozone, une molécule instable de l’oxygène, l’O3. C’est un élément chimique qui se trouve de forme naturel dans l’atmosphère, c’est le gaz qui nous défend des radiations solaire. L’ozone (O3) est dit troposphérique (ou « de basse altitude ») quand il est situé dans la troposphère. À certaines concentrations, l’O3 troposphérique a des effets nocifs. Cet ozone, en tant que superoxydant, est un polluant majeur de l’air, nocif pour la santé de l’homme, de la faune et de la flore, alors que la couche d’ozone à haute altitude, a des effets positifs. Dans la stratosphère, l’ozone joue un rôle d’écran naturel et bénéfique vis-à-vis des ultraviolets solaires (UV) dangereux pour la matière vivante (= bon ozone).
ozoniseur ou ioniseur

Dans la troposphère, l’O3 est un polluant produit principalement par la transformation, sous l’effet du rayonnement solaire, des oxydes d’azote (NOx) et des Composés Organiques Volatils (COV) émis majoritairement par les activités humaines (= mauvais ozone).

En plus de nous défendre contre les radiations solaires, l’ozone est un des plus puissants désinfectant et stérilisant que vous pourrez trouver. L’ozone sert par exemple comme mesure de désinfection dans les hopitaux et peut servir également aux personnes subissant des allergies.  L’ozone endommagera l’ADN aussi bien des champignons que des virus et des insectes en évitant ainsi leurs reproductions.

Les générateurs d’ozone produisent ce gaz par l’intermédiaire soit de lumières UV soit d’une tension électrique qui génèrera ce qui est appelé l’effet Corona (ou effet Couronne). La génération d’ozone par décharge corona est la plus courante de nos jours et a le plus d’avantages. Les avantages de la méthode de décharge corona sont une plus grande durabilité de l’unité, une meilleure production d’ozone et un meilleur rapport coût/efficacité.

En utilisant un dispositif ozoniseur, vous devrez tenir compte de la concentration d’ozone dans les espaces fermés. En effet, une concentration élevée d’ozone peut provoquer des dommages sérieux à vos voies respiratoires, aux yeux et en très grande concentration, vous risqueriez un œdème pulmonaire. L’ozone n’est pas un gaz anodin. C’est un gaz qui ne peut être stocké vu sa rapide décomposition. L’ozone se décompose en dioxygène O2 à température ambiante : la rapidité de la réaction dépend de la température, de l’humidité de l’air, de la présence de catalyseurs (hydrogène, fer, cuivre, chrome, etc.) ou du contact avec une surface solide. L’ozone possède également des propriétés oxydantes, vous devrez tenir compte de cette caractéristique quand vous installerez votre générateur d’ozone. Certains matériaux ne dureront pas s’ils sont au contact permanent avec l’ozone. Ses propriétés oxydantes peuvent jusqu’à provoquer un vieillissement prématuré si l’exposition est longue dans le temps.
ozoniseur ou ioniseur?

Selon des données de 1974, les niveaux d’ozone acceptable sont de 0,1 ppm, autrement dit 2mg/m³ pendant une durée de 8 heures consécutives ou de 0,3 ppm soit 0,6 mg/m³ par tranche de 15 minutes. Des variations peuvent intervenir selon les niveaux de températures et d’humidité de votre environnement. En effet, la même quantité d’ozone dans une ambiance sèche mettra plus de temps à se décomposer.

Quand vous utiliser un ozoniseur, vous devrez impérativement ventiler votre espace de culture pour que les niveaux d’ozone ne soit pas dangereux, ni pour vous, ni pour votre récolte.

 

L’Ioniseur quant à lui, est bien plus sûr pour votre santé et pour celles des personnes qui vous entourent. Un ioniseur défaillant ou un ioniseur de piètre qualité peut former un effet corona à la manière d’un ozoneur et il produira de l’ozone comme un sous-produit non désiré de l’ionisation.
Ozonizador o Ionizador?

L’ionisation est l’action qui consiste à enlever ou ajouter des charges à un atome ou une molécule. L’atome – ou la molécule – en perdant ou en gagnant des charges n’est plus neutre électriquement. Il est alors appelé ion. Dans le cadre du traitement de l’air, nous ne parlons que d’ionisation négative.

Le principe est tout simple : toutes les particules en suspension dans l’air ambiant étant électriquement neutres ou positives (pollution), les ions négatifs vont être attirés par ces particules (effet d’attraction électrostatique). Ces poussières et particules, étant rendues électriquement négatives par ces ions, seront ensuite précipitées au sol par ce même principe électrostatique. L’air sera ainsi purifié.

Les « ions » dans la nature

L’impression de Bien-être, universellement reconnue, à la montagne, dans une forêt, près d’une rivière ou d’un torrent, est directement liée à l’importante concentration en ions négatifs de ces lieux. Or, on constate dans l’atmosphère, une concentration très variable d’ions négatifs.

  • 50 000 ions négatifs/cm3 au pied d’une cascade
  • 5 000 à 10 000 en montagne
  • 2 000 à 5 000 après un orage
  • 500 à 1000 dans la campagne
  • 20 à 500 en milieu urbain
  • 10 à 50 en appartement bureaux
  • 0 à 10 en local climatisé

Ozonizador o Ionizador?

Les désavantages de ce dispositif par rapport à l’ozoniseur, est qu’il ne tuera pas les champignons et les virus comme pourrait le faire un ozoneur et il n’éliminera pas non plus complètement les odeurs de votre espace de culture. L’avantage, c’est que vous pourrez utiliser ce dispositif dans des environnements fermés étant donné qu’il ne produit aucun gaz.

Les ionisateurs auront besoin de maintenance. En particulier les petits modèles. En effet, ces appareils disposent d’une aiguille qui peut s’oxyder. Les grands modèles sont moins susceptible de voir surgir ce problème.

Désormais, vous pourrez choisir en tout état de cause un de ces deux appareils en connaissant leur force et leur faiblesse afin d’avoir un environnement agréable et sain qui satisfera à vos exigences de propreté aussi bien dans votre habitation que dans votre espace de culture.

 

 

 

Auteur: Fabio Inga

Traduction: Joe Pardo

¡Haz clic para puntuar esta entrada!
(Votos: 0 Promedio: 0)