Le rôle de la Femme dans l’industrie cannabique

role de la femme dans l'industrie cannabiqueLa légalisation du cannabis dans différentes parties du monde a permis d’obtenir des chiffres de vente très positifs qui ravissent ceux qui commencent à investir. Actuellement, la présence des femmes dans certains aspects de notre société, plus particulièrement celui en lien avec l’occupation des postes importants dans l’industrie, n’est pas du équitable à celle de l’homme, et encore moins dans le monde du cannabis. Pourtant, il y a toujours plus de femmes qui revendiquent leur place dans le secteur de l’industrie dans le domaine professionnel, scientifique et thérapeutique.

Beaucoup de personnes apprécient de voir le monde cannabique en croissance, auquel de plus en plus de femmes entrepreneurs se réunissent à la recherche de ce marché qui s’étend rapidement. Après les critiques reçues autant par les journaux que les revues cannabiques, sur le comportement machiste du secteur, le monde du cannabis, qui semblait être conçu seulement pour les hommes, est en train de vivre un tournant très important sur le sujet du respect de l’image des femmes, qui est utilisé dans beaucoup de cas à des fins « publicitaires » et machistes.

Ces dernières années, un monopole féminin a été promu dans le monde du cannabis et dans l’actualité, beaucoup de femmes ont commencé à être leader dans ce domaine, de Julie Dooley qui a créé une entreprise de produits sanitaires dérivés du cannabis, jusqu’à Jessica Billingsley et Amy Poinsett, qui ont lancé une entreprise de développement avec différents types de software en lien avec le secteur cannabique. On retrouve aussi des activistes du monde cannabique, comme Diane Förnbacher, écrivaine rédacteur en chef de « LadyBud », ou encore Mary Jane Gibson, éditrice culturelle de High Times.

Le plus important à noter est que le préjudice en faveur des hommes n’est pas si marqué que dans d’autres secteurs. Les femmes représentent 36% des exécutifs dans le marché du cannabis, largement en hausse face à la moyenne des femmes avec des postes exécutifs dans d’autres secteurs, affichée à 22%, selon un rapport de Marijuana Business Daily.

Nous ne connaissons pas avec exactitude la quantité d’entreprises dédiées au cannabis, et bien que l’industrie continue d’être dominée par les hommes, l’influence des femmes est en phase d’expansion, à qui l’on attribue toujours plus de rôles importants dans l’industrie, avec des médecins, des vendeurs, des entrepreneurs comme Emily Paxhia, des directrices exécutifs comme Laura Harris (directrice exécutif de la chambre de commerce du cannabis au Colorado), des avocats très importants spécialisés dans l’industrie du cannabis comme Rachel K Gillette, des chimistes, des chefs cuisiniers comme Andrea Drummer qui a révolutionné la gastronomie cannabique, des investisseurs, des professeurs, et même des investigateurs très importants dont le travail est assez reconnu. On parle ici de l’investigatrice Amanda Reiman, qui a passé plusieurs années à investir sur les propriétés palliatives de la douleur que présente la plante de cannabis, ainsi que son effet comme substitut à d’autres substances comme les opiacées, en plus de croire fermement que l’investigation sur le cannabis est un monde de femmes. Bien entendu, cette liste n’est qu’un petit concentré de nombre de femmes entreprenantes dans ce secteur.role de la femme dans l'industrie cannabique

Les femmes apportent leurs connaissances et expériences à l’industrie cannabique, et sont clairement en train de triompher. De fait, les entreprises émergentes du cannabis sont particulièrement attractives pour les femmes plus âgées qui ont déjà de longues carrières professionnelles derrière-elle. En Europe, certaines des compagnies les plus prospères sont créées et dirigées par des femmes. De la même manière aux États-Unis, Women Grow a été créée, une association de femmes entrepreneurs, sans but lucratif, et vise à connecter, éduquer, former et servir de source d’inspiration à la génération future des entrepreneurs de l’industrie du cannabis.

Cette association a été créée à Denver en 2014 par 2 femmes : Jazmin Hupp et Jane West. Aujourd’hui, on compte leurs bureaux dans plus de 45 villes des USA. L’objectif de l’association est de pouvoir servir de soutient, particulièrement orienté vers les femmes, pour qu’elles puissent influer et avoir du succès dans l’industrie du cannabis, étant donnée la récente légalisation qui prend place dans le pays. Au jour le jour, leur action vise à se faire connaitre et attirer des adhérents par le biais d’événements de networking.

Pendant ce temps, comme nous avons pu l’observer lors des récentes expositions comme la Spannabis (Espagne), Cultiva (Autriche) ou encore la Cannafest (République Tchèque), l’ExpoGrow (Irun-Espagne) et Expocañamo (Seville-Espagne), il y a bien plus de femmes présentes qu’avant, mais le plus important est surtout de constater que leur présence n’est plus simplement publicitaire ou sexiste comme c’était le cas auparavant lors de ces mêmes occasions, mais qu’elles occupent des postes à responsabilités sur les stands ou dans leurs missions lors d’événements.

Ce qui est certain, c’est que l’apogée de l’industrie du cannabis n’a pas seulement été à cause d’une vision masculine, mais surtout grâce aux femmes du secteur qui parviennent à trouver leur place avec une certaine force.

Raquel Galiano
THC Abogados

Traduction: Sylvain P.

 

¡Haz clic para puntuar esta entrada!
(Votos: 0 Promedio: 0)