Les origines de la Blueberry

Les origines de la Blueberry remontent à presque 50 ans, étant née au Canada des mains de DJ Short, un cultivateur canadien qui a grandi dans une humble famille. Son père est d’origine polonaise, vétéran de la seconde guerre mondiale et précédemment travailleur dans le secteur de l’automobile chez Big Three Automakers. La mère, elle, travaillait dans un bureau dentaire, et avait des origines roumaines/gitanes. Elle avait beaucoup de connaissances sur les plantes et avait pour habitude de cultiver de l’opium, du tabac, du cannabis, de la lavande et de la salvia ; son destin était lié aux plantes médicinales. Une de ses phrases les plus connues est d’ailleurs la suivante : « Cultive ton propre remède : conseil de professionnels ».
origines de la blueberry

Lorsque ses parents divorcèrent, DJ Short tomba dans une période difficile de sa vie, où il entra en dépression et commença à perdre du poids. Hasard de la vie, c’est également à cette époque où il essaye le cannabis, avec une variété de basse qualité venant du Mexique, et grâce à cela, il commence déjà à se sentir mieux, à parler avec plus de vivacité, à récupérer la faim, jusqu’à lui faire récupérer son poids et une bonne santé. À partir de là débuta son histoire d’amour avec le cannabis, alors qu’il n’avait que 12-13 ans. Il commença à fumer tous les jours, en cachette, pour le bien être de sa santé. Le cannabis l’a également permit de fuir le froid et l’obscurité de Detroit. Comme nous l’avons dit, son herbe était une mexicaine de basse qualité, mais grâce à son intuition, il commença de celle-ci pour finir aux plus hauts sommets.

Petit à petit, il commença à connaitre des gens qui lui faisaient tester du cannabis toujours meilleur en qualité, avec des génétiques qui venaient d’un peu partout dans le monde. Dans sa zone géographie se trouvaient majoritairement des Sativas, à part les mexicaines, comme la Colombian Gold, variété qu’il décrit comme forte en encens, avec différentes tonalités au nez et au goût, avec une touche très singulière et un effet très énergisant. La Oaxaca Highland Gold, toujours de l’encens plus du cèdre et des notes acides, la Highland Thai, définie comme littéralement dévastatrice par DJ Short, étant très forte et à l’effet intense. La Chocolate Thai faisait également parler d’elle, avec une saveur très intense et épicée de chocolat, bois et fruits secs. Les variétés Jamaïcaines sont rapides, écrasantes et, selon ses propres dires, rajeunissantes pour le cœur, avec le Black Magic African qui semble l’une des variétés les plus puissantes qu’il ait essayé dans sa vie.
origines de la blueberry

À ses 21 ans, il déménage en Oregon, où l’influence Hyppie se dénote avec des lois plus permissives. Il trouva du travail dans un club, vivait avec un groupe de Punk, aida les pompiers durant les incendies forestiers, tout en fumant des quantités industrielles de bourgeons. En 1976, il entama un projet avec les lampes fluorescentes de basse consommation, en calculant que toutes ses génétiques étaient des Sativas qui avaient besoin au minimum de 16 semaines de floraison, et s’en sortit plutôt bien. La chance l’accompagne et lui a fait croiser le chemin des lampes à décharge, les HPS, ainsi que les premières plantes Indicas afghanes, venant tout juste de sortir sur le marché. Ces 2 révolutions ont permis une culture plus contenue, homogène et rapide grâce aux lampes et, bien sûr, aux nouvelles génétiques à la floraison plus courte. Le seul hic résidait dans l’effet des variétés afghanes, si Indicas et relaxantes qu’elles l’aident à dormir, mais ce n’était pas ce qu’il cherchait. Il voulait revivre les sensations des Oaxaca Gold, et des thaï, avec des effets bien plus Sativas et actifs, stimulants pour les neurones.
origines de la blueberry

C’est ainsi que née en lui cette nécessité de créer des hybrides, afin de réunir l’arôme sucré et l’effet de ses plantes favorites, mais avec la structure, la rapidité et la facilité de culture d’une afghane. Comme si cette idée n’était pas assez folle, ce projet était sous supervision des yeux vigilants de Regan, lequel commença une guerre contre les drogues. Daniel n’avait pas besoin d’une grande équipe pour sortir du bon cannabis, avec son palais et un sac de guano comme fertilisant, rien de plus n’était nécessaire. Le résultat de son premier croisement fut un mélange de saveurs et d’odeurs qui rappellent les Noël de son enfance avec sa famille, c’est pour cela que DJ Short nomma ce premier croisement l’Ethnic Holiday.

L’expérience lui a fait acquérir beaucoup de qualités, il a rapidement été à même de dire si une plante vaudra la peine rien qu’en la sentant. Selon son palais, la cannelle n’est pas forcément de bon augure, alors que la Skunk va toujours bien. Ainsi, grâce à l’aide d’un centre d’analyse de terpènes en Californie, Daniel put accélerer son travail, jusqu’à 1981 où il trouva une variété qui sentait un mélange de miel et de myrtille, voilà la fameuse Blueberry qui vient de naitre. C’est une variété qui possède un mélange d’effets Indicas et Sativas, grâce à un effet très relaxant, accompagné d’un effet stimulant cérébralement. Après la célèbre Blueberry est arrivée la Flo, variété toujours dans la famille blue, mais totalement différente de la Blueberry en effet, saveur et culture, à telle point que le créateur n’est pas certain de l’avoir parfaitement comprises. Son effet est très stimulant, facile à supporter et durable, le tout en seulement 7 semaines de floraison. Dj Short commença à offrir ses boutures, qui ont rapidement pris racines en Oregon, Californie, et Europe. Il est possible de trouver aujourd’hui des variétés comportant le mot « Blue » ou « Berry », ceci est probablement pour dire que cette souche viendrait d’un des clones ancestraux de la fameuse Blueberry qui est née dans une cave en Oregon il y a 35 ans.

Entre 1995 et 1996, DJ Short a vendu énormément de graines, étant un produit moins dangereux à vendre bien que toujours illégal. Parmi ses clients se trouvait Marc Emery, lequel venait de faire quelques années de prison justement pour avoir vendue des graines de cannabis par internet, pendant que Short continuait ses activités parallèles au cannabis mais toujours dans l’illégalité.

Comme beaucoup d’entre vous pourraient l’imaginer, DJ est l’acronyme de Disc-Jockey ou de Danseur-Jongleur, mais pas du tout ! Ici « DJ » représente les initiales de ses 2 prénoms : Daniel et John. Short n’est qu’un surnom. N’importe quel produit cannabique, à échelle génétique, qui aura un nom similaire à ses génétiques, ou avec des descriptions similaires à ses génétiques, donnait l’occasion à DJ Short d’avoir recours aux extrêmes légaux. Il a vécu en Oregon, et donnait ponctuellement des cours sur le cannabis dans le Medical Cannabis Caregivers Institute à Pasadena. Cet homme a donc toujours su garder contact avec le cannabis dès la première fois où il l’a essayé.
origines de la blueberry

Inutile de dire que le nom Blue dérive des colorations des fleurs de ces génétiques, étant toutes bleutées, violettes, couleurs rappelant les fleurs de lavande ; cette génétique est également une bonne productrice, grâce à son extrême vigueur et sa forte concentration en THC. Au palais, c’est également un délice pour ceux qui cherchent des effets différents de ce que les autres variétés ont à offrir. En 2000, elle gagne une coupe à la High Times Cup, avec des bourgeons très durs qui n’avaient rien à envier aux autres compétiteurs. De plus, son odeur change beaucoup entre le bourgeon sec et celui qui aura été broyée, allant d’une fragrance plus terreuse et humide jusqu’à un bourgeon aux touches citriques une fois ouvert. DJ Short a collaboré avec beaucoup de banques de graines, comme Sagarmatha Seeds et Dutch Passion, étant les derniers à vendre sa Blueberry original. Ensuite, les différences étaient telles qu’elles obligèrent l’équipe de Dutch Passion à trouver une génétique plus similaire à l’originale. Ils commencèrent donc à partir des graines qu’ils avaient, en faisant des F1 des croisements de DJ Short, chose qui ne lui donnait pas l’assurance d’avoir le même résultat, quelque chose de similaire oui, mais de similaire non.
origines de la blueberry

Depuis ce temps, il est possible de trouver diverses banques de semences qui offrent la meilleure sélection qu’elles ont pu obtenir parmi les graines F1 de Blueberry de DJ Short, étant clairement différentes de l’originale, mais, par expérience nous pouvons vous dire que la souche originale marquait un excès d’engrais en rapprochant simplement la bouteille de la plante, c’était donc une variété pour les cultivateurs experts uniquement. Elle ne fut pas la plus productive mais reflétait parfaitement la saveur et l’odeur de terre et de humus, avec des bourgeons proches et durs, aux tonalités bleues si foncées qu’elles paraissaient noires, le tout accompagné de pétioles mauves et d’une cascade de résine brillante et très odorante. Son effet n’avait rien d’actif, il était facile à supporter mais plutôt relaxant sans jamais devenir narcotique.

Vous connaissez donc désormais l’histoire derrière l’une des variétés les plus primées et connues du monde du cannabis. De par ses caractéristiques uniques de couleur et de saveur, il était normal qu’un article soit consacré à son inventeur, le fameux DJ Short, qui a su montré un fort intérêt pour le cannabis à une époque où peu de monde s’y intéressait ! Merci Daniel John pour ta persévérance et ton génie !

Auteur: Fabio Inga

Traduction: Sylvain P.

¡Haz clic para puntuar esta entrada!
(Votos: 0 Promedio: 0)