Fabrication d’une chambre de culture

En général, lorsque l’on se met en tête de monter sa propre culture de cannabis, surgit souvent le doute. Le faire dans une armoire ou se lancer dans la fabrication d’une chambre de culture ? Pour ce dernier cas et pour ceux qui ne sont pas encore sûrs de leur choix, nous allons vous donner quelques recommandations sur les matériaux nécessaires pour habiliter une chambre dans laquelle cultiver du cannabis de manière optimale et pas trop cher.

Normalement, si vous savez ce que vous voulez et que vous avez décidé d’utiliser une pièce entière pour cultiver, vous devrez la préparer complétement afin de ne pas avoir de mauvaises surprises durant la culture. Cela veut dire que l’investissement va être un peu plus important que si vous le fassiez dans une armoire de culture. Néanmoins, c’est beaucoup plus confortable pour travailler et vous pouvez en outre, obtenir des productions plus importantes car l’espace n’est pas limité contrairement aux armoires.

Pour que vous puissiez réaliser la fabrication d’une chambre de culture correctement et uniquement avec les matériaux indispensables, nous avons créé cet article dans lequel nous vous aiderons à atteindre vos objectifs étape par étape sans faire exploser votre budget.

Nettoyage et désinfection de la chambre de culture

desinfection et nettoyage

Tout comme avec une armoire de culture, la première chose à faire avant de commencer la fabrication d’une chambre de culture est de nettoyer et désinfecter complétement cette pièce. Cette action comprend les murs, le plafond, le sol, le chambranle de la porte et les fenêtres. Afin de réaliser cette opération le efficacement possible, nous vous recommandons d’utiliser Purolyt.

Si vous réalisez la désinfection et le nettoyage avant de commencer la culture, les parasites et les champignons tarderont beaucoup plus à apparaitre, ce qui est très important pour la santé et le succès des futures récoltes.

Premières décisions

Donc, si vous vous décidez de vous lancerdans la fabrication d’une chambre de culture, il vous faut tout d’abord déterminer la quantité de lampes avec lesquelles vous allez travailler. Pour que vous vous fassiez une idée, nous allons prendre comme exemple deux lampes de 600 W HPS dans une pièce de 2x2x2,20 cm. Cet exemple de ces deux lampes ont pratiquement les mêmes calculs que trois lampes LEC de 315 W.

Il est important de savoir la quantité de lampes et leur puissance car ces données seront prises en compte lors du choix de la puissance de l’extracteur.

Papier réfléchissant pour tapisser la chambre de culture

Pour cultiver de manière optimale dans une pièce et profiter de tous les rayons de la lumière, il est nécessaire de tapisser les murs. Vous pouvez donc tapisser complétement tous les murs ou simplement le faire jusqu’à la hauteur approximative d’un mètre et demi. Pour cela, nous recommandons d’utiliser une agrafeuse car le scotch double faces se décolle avec la chaleur et le gros scotch isolant peut se révéler un peu trop cher.

Préparation du système d’extraction et d’intraction

Une fois que tous les murs de la chambre sont tapissés, vient le moment de préparer le système d’extraction et d’intraction. Pour cela, vous devez d’abord tout préparer la fenêtre pour que rien ne se voit depuis l’extérieur.

Beaucoup de personnes pensent qu’il suffit de baisser les volets, placer le tube d’extraction en haut et celui d’intraction en bas. Or cela est une erreur car l’air sortant du tube d’extraction se retrouve bloqué par le volet et l’intracteur l’aspire, introduisant ainsi donc un air vicié qui plus est, réchauffe la chambre de culture. Pour cela, il y a une solution simple pour remédier à ce problème qui est d’utiliser seulement la fenêtre pour l’extraction et de mettre une grille sur la porte pour l’entrée de l’air passif.

L’installation du tube d’extraction et celui de l’entrée d’air frais peut se faire de différentes manières, cela dépendra des possibilités que vous offre la chambre. Donc, selon la configuration de la pièce, si vous pensez que vous pouvez améliorer cette recommandation, allez-y.

Système d’extraction pour la chambre de culture

fabrication d’une chambre de culture

Une fois que vous avez décidé de l’endroit par où vous allez chasser l’air vicié et par où vous allez introduire l’air frais, c’est le moment de réaliser l’installation de l’extracteur et de l’intracteur, dans le cas que vous en utilisez un.

En règle générale, les extracteurs font du bruit et génèrent des vibrations qui traversent les autres matériaux et peuvent donc être perceptibles en dehors de la pièce de culture. Pour éviter cela, nous recommandons de fixer au plafond une caisse insonorisée pour y loger l’extracteur ou à défaut, de le fixer en utilisant des anneaux et des rondelles en caoutchouc.

En ce qui concerne l’intracteur, si finalement vous en utilisez un au lieu d’une grille dans la porte, placez le juste de l’autre côté où se trouve l’extracteur, le plus bas possible, sur une base rembourrée afin d’éviter que les vibrations passent au niveau du sol.

Installation du filtre à odeur

filtre a odeur

Après avoir installé l’extracteur et l’intracteur, vient le tour du filtre à odeur. Son installation peut se faire à ce moment-là ou lorsque vous changerez la photopériode à 12/12, c’est-à-dire lorsque la plantation passera en floraison. La différence est que si vous l’installez à ce moment-là, il va commencer à s’user dès le départ tandis que si vous attendez la floraison, il vous durera plus longtemps.

Pour fixer le filtre au plafond, utilisez une paire d’anneaux et de cordes de fixation. Quant à la connexion du filtre à l’extracteur, utilisez un tube flexible en aluminium. Pour une rénovation et une filtration de l’air plus efficaces, placez le filtre le plus au centre possible.

Connexion par le biais du tube d’aluminium

fabrication d’une chambre de culture

Après l’installation de l’extracteur, l’intracteur et le filtre, vous devrez donc les connecter grâce à des tubes d’aluminium. Pour cela, placez tout d’abord un tube à la bouche du filtre à odeur grâce à des brides ou des colliers. Ensuite, connectez ce tube à l’extracteur de manière que le tube soit le plus droit possible, sans courbe. Et enfin, connectez l’extracteur à la sortie que vous avez préalablement préparée.

La connexion du tube flexible d’aluminium à l’intracteur n’est pas sorcier. La seule différence qu’il peut y avoir est le diamètre de ce dernier car en général il est plus petit que l’extracteur. Connectez simplement l’intracteur à l’entrée d’air grâce à des brides ou des colliers.

Kit d’éclairage pour la chambre de culturekit d eclairage

L’installation des lampes est l’étape suivante, après en avoir fini avec le système d’extraction, d’intraction et de filtration.

Idéalement, les ballasts devraient être hors de la chambre de culture en raison de la chaleur qu’ils dégagent. En hiver cela peut être avantageux, cependant avec l’arrivée du printemps et de l’augmentation des températures, il devient nécessaire de les placer hors de la pièce. Si cela n’est pas possible, installez-les sur une planche en bois fixée au mur, le plus haut et éloigné possible des plantes.

Pour accrocher les lampes correctement, commencez par mesurer la surface de culture pour chaque lampe et cherchez exactement où se trouve le centre de l’ampoule pour, plus tard, faire les trous au plafond à l’endroit correct.

Ventilation de la chambre de culture

Pour maintenir une bonne ventilation dans la pièce de culture, nous recommandons l’installation de deux ventilateurs muraux ou sur pied, le choix vous appartient. Ce qui est important, c’est de les installer à des points stratégiques pour répartir de manière homogène dans toute la pièce l’air qui rentre par l’intracteur. L’idéal étant de placer un ventilateur devant l’intracteur et de placer un autre à un côté contraire. De cette manière, l’air sera réparti parfaitement à travers toutes les plantes.

Utilisation du panneau temporisateur

Il est très important d’utiliser une minuterie ou comme dans ce cas-là, un panneau temporisateur qui vous permettra de contrôler facilement tous les appareils électroniques grâce à un seul dispositif.

Placez-le dans une zone accessible et où peut arriver le câblage des composants électriques. Si vous voulez avoir la sécurité maximale, vous pouvez investir dans l’installation d’un petit extincteur à côté de ce panneau.

Thermo-hygromètre dans la chambre de culture

fabrication d’une chambre de culture

Lorsque tous les composants électriques nécessaires sont installés, c’est le moment de vérifier que tout fonctionne parfaitement afin de pouvoir commencer à faire germer vos graines. Mais avant toute chose, placez le thermo-hygromètre au milieu de votre kit d’éclairage et observez les paramètres de température et d’humidité.

Il est possible que la température soit dans les paramètres idéaux pour la culture du cannabis mais l’humidité relative sera surement en dessous des niveaux nécessaires pour que les plantes puissent se développer correctement durant leurs premières semaines de vie. Cela est dû au grand espace de culture dans lequel il est un peu compliqué de maintenir les conditions optimales de température et d’humidité comparé à une culture dans une armoire.

Humidificateur dans la chambre de culture

humidifacteur

Du fait de cultiver dans un grand espace, l’utilisation d’un humidificateur voire de plusieurs s’avère donc nécessaire. L’humidité relative de l’air ambiant doit être maintenue à un certain taux durant les premières semaines de vie de la plante. Si ce taux n’est pas adéquat, il est très probable que la plante ne montre pas son potentiel génétique maximal.

Pour obtenir une répartition idéale de l’humidité, placez l’humidificateur au centre de la pièce et aidez la vapeur créée à se répartir grâce à un ventilateur. Au bout de quelques heures, changez l’humidificateur de place afin d’éviter que les plantes les plus proches ne souffrent d’un excès d’humidité et donc de problèmes de champignons.
 
 

Conclusion:

Dans une pièce ouverte, il n’y a pas de structure où accrocher et placer facilement tout le matériel dont vous avez besoin, donc l’installation peut se révéler un peu plus laborieuse que dans une armoire.

L’une des choses les plus importantes est de vous assurer que rien ne se voie depuis l’extérieur et que le système d’extraction et d’intraction fonctionne correctement. Autrement, vous pourriez avoir des problèmes à cause des odeurs.

Dans cet article, nous avons parlé de la fabrication d’une chambre de culture avec des lampes de 600 W et tout le matériel minimum nécessaire pour cultiver avec succès. Si vous croyez que vous pouvez réaliser quelques modifications et ainsi améliorer l’installation, allez-y. Nous nous sommes simplement concentrés sur la manière la plus simple et la plus basique de réaliser une installation pour les personnes qui sont débutantes dans la culture de cannabis.