Derrière chaque culture se cache une méthode et une façon de faire les choses afin d’obtenir ce que l’on souhaite. La récolte est très importante pour le cultivateur. Elle représente le résultat de mois de travail. Cependant, comme il est logique certains aspects ne seront pas comme l’on veut ; soit par manque d’expérience soit par manque de contrôle. Les erreurs fréquentes dans la culture du cannabis font partie de l’apprentissage du cultivateur. Trouver ces failles. en vue de les éviter, est très important. C’est pourquoi nous allons détailler dans ce post les confusions les plus habituelles.

Divers facteurs interviennent lors de la culture de la marijuana : les graines de cannabis, la localisation, si c’est à l’intérieur ou à l’extérieur, les méthodes de culture, les engrais etc. Ils sont tous essentiels pour réussir des résultats acceptables. Cependant, certains d’entre eux peuvent constituer une ligne rouge entre un petit problème facile à régler et la perte partielle ou totale de la récolte. C’est pourquoi nous allons vous expliquer les 10 erreurs les plus fréquentes dans la culture du cannabis, que ce soit en intérieur ou en extérieur.

10 erreurs fréquentes dans la culture du cannabis

1. Une mauvaise organisation de la culture

Cette étape est essentielle lors de la culture de graines de cannabis, car elle permet d’éviter d’autres échecs éventuels. Toutefois, de nombreuses personnes commettent l’erreur de faire germer des graines sans même penser à l’endroit où elles vont pousser. En intérieur ou en extérieur, dans le cas où vous choisissez la première option, ne pas disposer de lumières de qualité pour chaque phase, et d’autres facteurs clés. Il est très important de ne pas s’emballer et de bien planifier le processus de culture ; étape par étape, afin d’obtenir les résultats attendus.

2. Notre chère graine

La graine est sûrement l’élément le plus important de toute la culture. Si vous ne la gardez pas ou vous ne prenez pas soin d’elle correctement, n’espérez pas des résultats. Nous avons tous un ami avec une graine de cannabis dans un tiroir et cela est une mauvaise décision.

L’importance de connaître d’où elle vient, le sexe et la préférence de culture peut marquer la différence. Il peut arriver qu’un mâle naisse et gâche toutes les autres. Ou bien, qu’elles soient trop grandes pour l’espace prévu pour elles. Ce sont des facteurs qu’il faut respecter pour une culture sans problèmes.

graines du cannabis

3. Tout le monde à terre !

Plus qu’un cri de voleurs de banque, il devrait être un cri de ralliement pour les cultivateurs. Le sol accomplit plusieurs fonctions : c’est là où les racines se développent, il nourrit la plante et stocke les nutriments qui seront absorbés par les follicules. Cependant, de nombreux cultivateurs préfèrent investir peu dans un substrat adéquat. Ils décident d’investir plutôt dans des systèmes d’éclairage de qualité ou de meilleures graines. C’est une grave erreur, car ces substrats peuvent être contaminés ou ne pas avoir les propriétés de rétention, de drainage et de qualité nécessaires.

Il est préférable que chaque cultivateur fasse son propre mélange : tourbe, fibre de coco, humus, perlite et arlite et un peu de guano. Néanmoins, pour ceux qui n’ont pas le temps, il existe de nombreux substrats prêts à l’emploi contenant tout ce dont cette plante a besoin.

4. Plante affamée ; visite aux boulevard des allongés

À l’heure actuelle, il est clair que les plantes nécessitent beaucoup de soins. L’une des plus importantes est l’alimentation avec des engrais et des additifs. Selon le type de graine et la méthode de culture utilisée, les engrais doivent être différents et les quantités peuvent varier. Pour éviter ce type de désagrément, il est conseillé de suivre les étapes mentionnées ci-dessus. Et, en outre, suivez une règle très simple : ni trop, ni pas suffisant.

Lors de la culture, beaucoup de gens pensent que leurs plantes ont besoin de grandes quantités de nutriments. Cela peut conduire à une surfertilisation, ce qui constitue un problème considérable : tous les minéraux et nutriments ne peuvent pas être absorbés, ils restent dans le substrat et bloquent les racines. D’autre part, un manque de ceux-ci peut également être mortel. Aidez-vous des tableaux de culture fournis par les fabricants afin de trouver la bonne quantité.

erreurs frequentes dans la culture du cannabis

5. De l’eau, de l’eau et encore de l’eau

L’eau et le substrat apportent les nutriments essentiels à la plante pour qu’elle puisse se nourrir quand elle en a besoin. De nombreux cultivateurs débutants n’arrosent pas assez ou le font en trop ; ce qui peut entraîner de graves problèmes. Un arrosage excessif inonde le substrat, réduisant l’aération des racines et du sol lui-même. De plus, les racines sont bloquées et les nutriments ne sont pas absorbés, ce qui entraîne des carences.

En cas d’un grand excès, les racines pourrissent et la récolte est ruinée. D’autre part, lorsque l’arrosage est insuffisant, les nutriments ne peuvent pas atteindre correctement la plante. Cela se traduit par un affaiblissement et des manques. Elle commence à présenter des symptômes de maladie et les racines peuvent mourir à cause de la sécheresse et de la chaleur du substrat.

6. La distance entre la lampe et les plantes

En culture d’intérieur, les ampoules agissent comme le soleil à l’extérieur, reproduisant un spectre lumineux qui permet aux plantes de photosynthétiser et de se développer. Un placement optimal de la lumière peut faire une grande différence dans le fait que la culture prospère ou non. La distance entre les lampes et les plantes est cruciale : si elles sont trop près, les feuilles supérieures brûlent et s’endommagent, ce qui les fait mourir et donc retarder la croissance.

En revanche, une trop grande distance réduit le rendement lumineux et la lumière peut ne pas être complètement absorbée. Il est recommandé d’avoir un thermomètre à portée de main et de régler la distance le plus près possible de la plante, sans dépasser la température idéale de 28 ºC.

erreurs frequentes dans la culture du cannabis

7. Connaître le pH et l’EC au millimètre près

Une autre erreur fréquente dans la culture du cannabis est celle de ne pas contrôler les valeurs de l’eau. L’acidité et son électroconductivité sont primordiales pour un fonctionnement correct de toute la culture. Généralement on utilise l’eau du robinet directement car c’est facile, simple et pas cher. Pourtant, en fonction de la localisation l’eau peut être plus acide (pH faible) ou plus alcaline (pH haut). Les valeurs recommandées de pH dépendent de chaque phase. En croissance, ils doivent se situer entre 5,2 et 5,8 ; tandis qu’en floraison entre 6,2 et 6,8. De même, la valeur de l’EC adéquate est entre 0,8 et 1 en croissance et entre 1,2 et 2 lors de la floraison.

Le fait de ne pas contrôler ces chiffres peut supposer un blocage des racines et des carences dû au manque de nutriments. Dans le but de l’éviter, il existe des liquides d’étalonnage en plus de testeurs de pH et d’EC spécifiques pour chaque valeur. L’utilisation de l’eau distillée ou osmosée est un bon choix car elle est facile à traiter en raison de sa faible minéralisation.

8. L’importance de “prendre racine”

La racine reste cachée sous la terre. Elle accomplit sa tâche d’alimenter chaque partie de la culture et donner la vie à ces fleurs si bien-aimées. Par conséquent, il est important de réussir que leur développement et leur habitat soient parfaits. Si une culture grandit mais que les mois passent et qu’elle reste petite probablement ça sera du a que les racines n’ont pas poussé comme il faut. L’absorption des nutriments qui devrait augmenter diminuera, oubliez donc les fleurs denses.

Pour éviter tout ceci, il est souhaitable d’appliquer durant toute la culture des produits pour stimuler le système racinaire. Surtout ceux qui sont d’origine biologique, riches en bactéries et des champignons bénéfiques pour les follicules et le sol. De cette manière, elles seront fortes et saines.

erreurs frequentes dans la culture du cannabis

9. Un cultivateur impatient est égale à cannabis insuffisant

La fin de la phase de floraison approche à sa fin, trois mois de culture, d’engrais, de temps et de soins. Vous observerez comment les plantes commencent à former des fleurs aux arômes et aux nuances typiques de chaque variété. Une erreur grave, fréquente dans la culture du cannabis est de penser que lorsque l’on voit de grands bourgeons il faut les couper alors que c’est le moment d’attendre ! Le processus de maturation est important pour éliminer l’excès de chlorophylle et transformer les cannabinoïdes acides dans des composants comme le THC ou le CBD.

Une coupe trop tôt peut provoquer des mauvais résultats : une saveur pauvre ou pas possible de fumer, un excès de chlorophylle ou des effets non satisfaisants. C’est mieux d’attendre que la plante aille des trichomes moitié blancs, moitié marrons, pour procéder au séchage.

10. Les maudites infestations

Tant en intérieur comme en extérieur que ce soit dans des climats chauds ou froids ; les plantes n’échappent pas aux infestations ou à l’apparition de champignons. Il s’agit d’un problème que tout cultivateur doit résoudre. Si vous n’employez pas de traitements préventifs, les insectes et champignons sont capables de provoquer la perte de toute une récolte en peu de temps.

Le plus important c’est d’avoir un espace propre, avec une température et une humidité adéquates pour que les plantes poussent correctement et saines. En outre, l’utilisation préventive d’insecticides naturels comme le Neem ou le Propolis supposent une défense extra face à ces envahisseurs.

Prévention et soins pour une culture avec du succès

Les erreurs fréquentes dans la culture du cannabis peuvent être résolues. Il suffit de faire preuve de patience et de contrôle, car la plante fera de son mieux pour s’en sortir. Un arrosage rigoureux avec les nutriments nécessaires, le meilleur éclairage et la meilleure ventilation, le bon substrat et des niveaux d’humidité et de température optimaux. En fin de compte, la culture demande du temps et la volonté d’obtenir de meilleurs résultats.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *