Vous avez peut-être entendu le terme effet d’entourage à plusieurs reprises au cours des dernières années mais sans vraiment savoir de quoi il s’agit ni son rapport avec le cannabis. Cette notion, soutenue par la communauté scientifique qui étudie la composition chimique du cannabis, est en fait beaucoup plus importante que ce que l’on pourrait penser et croire. Une fois que vous aurez compris ce phénomène, vous pourrez profiter de tout le potentiel de vos souches préférées, en sachant que les saveurs, les arômes et les effets peuvent varier en fonction de différents facteurs que nous allons expliquer en détail ci-dessous.

Qu’est-ce-que l’effet d’entourage ?

L’effet d’entourage, également connu comme Entourage effect, est la synergie de différents composants du cannabis, tant des cannabinoïdes que de terpènes, des flavonoïdes, des polyphénols, des lignanes et d’autres éléments chimiques. Ils interagissent entre eux afin de provoquer un effet plus puissant que séparément. C’est pourquoi le fait d’analyser et de comprendre cette combinaison peut offrir de nouvelles possibilités en relation à la recherche, la culture, la distribution et la consommation du cannabis médicinal.

Lors de cette interaction, les cannabinoïdes et les terpènes acquièrent plus de vitesse et de puissance afin d’augmenter considérablement la capacité d’améliorer les effets médicinaux de la marijuana contre la dépression, l’anxiété, les inflammations et les douleurs musculaires parmi d’autres affections physiques et mentales.

effet d'entourage

Grosso modo, le pouvoir psychoactif est relié aux effets du THC, qui peut provoquer d’autres effets secondaires tels que l’anxiété et la paranoïa. Le CBD, quant à lui, est particulièrement lié aux usages thérapeutiques. Il s’agit d’un composant chimique qui n’altère pas les facultés mentales et provoque des sensations sédatives et douces. Ensemble, les deux cannabinoïdes peuvent produire des effets plus équilibrés, ce qui, avec les terpènes présents dans chaque souche, peut se traduire par un impact plus supportable et agréable.

Cannabinoïdes et Terpènes, les responsables de l’effet d’entourage

Le système endocannabinoïde peut se définir comme un assemblage de récepteurs cannabinoïdes que possèdent les mammifères et qui s’occupent de réguler et de contrôler les nombreuses activités physiologiques. Les endocannabinoïdes sont générés à travers le corps humain tandis que les phytocannabinoïdes sont ceux qui sont synthétisés par la plante de cannabis naturellement.

Les cannabinoïdes les plus importants de la marijuana sont le THC et le CBD. Ces composants chimiques sont les principaux responsables des effets de la plante de cannabis, néanmoins il existe d’autres types d’actifs aux structures moléculaires semblables qui ont également un rôle important tels que le CBN, CBG, THCV ou le CBC entre autres.

D’un autre côté, les terpènes sont des composants aromatiques qui contribuent à améliorer les effets du cannabis. En plus d’aromatiser ils fonctionnent comme répulsifs pour insectes pollinisateurs ainsi que bactéries et champignons. Il convient de souligner que vous pouvez les trouver non seulement dans les plantes de marijuana mais aussi dans plusieurs végétaux. Les plus connus sont le myrcène, le limonène, le béta-caryophyllène, le linalol ou le béta-pinène et ils renforcent diverses propriétés thérapeutiques.

Comment a été découvert l’effet d’entourage ?

La première personne à faire référence à l’effet d’entourage provoqué par différents composants chimiques du cannabis fut le docteur israélien Rapahel Mechoulam en 1998. Responsable aussi de l’isolation et la synthétisation de divers cannabinoïdes tels que le THC, le CBD et le CBG parmi d’autres. L’étude publiée dans la revue European Journal of Pharmacology, à démontré l’augmentation de l’activité d’un cannabinoïde en concret grâce à la présence d’autres composants, dans ce cas les esters d’un acide gras.

effet d'entourage

Au long des années, la communauté scientifique à approfondi sur cette recherche jusqu’à définir ce concept comme l’interaction de tous les composants chimiques de la plante de cannabis. L’un des grands représentants est le Dr. Ethan Russo, neurologue originaire des États-Unis; qui énuméra les possibles bénéfices thérapeutiques d’un effet d’entourage contrôlé pour les douleurs musculaires, le cancer, l’épilepsie ou des épisodes de dépression.

Depuis, beaucoup de recherches scientifiques apparaissent sur les propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, anti-cancérigènes et neuroprotectrices de la marijuana médicinale. Cet intérêt récent par rapport aux qualités médicinales du cannabis a permis de rechercher et de produire de nombreux produits au-delà des fleurs, comme les huiles essentielles de CBD de plein spectre, des gels, des crèmes ou même des suppositoires.

Quels sont les résultats de cet effet ?

Comme mentionné ci-dessus, l’effet d’entourage est un concept multidisciplinaire qui répond aux singularités et aux caractéristiques de chaque cannabinoïde, terpène, flavonoïde et autres éléments présents dans toutes les variétés de marijuana. Pour cela, les effets sont différents en fonction de la souche choisie. La distribution des gènes de cannabis sativa ou indica, le contenu en THC/CBD et les terpènes présents, peuvent offrir des sensations disparates.

Dans cette optique, les souches sativa s’associent à des effets cérébraux euphorisants et énergisants, tandis que les indica sont plus narcotiques, relaxantes et physiquement sédatives. Cependant, chaque variété de cannabis est unique et possède donc un profil terpénique unique. Ainsi, même si deux souches ont une teneur en THC similaire, les effets peuvent être différents.

En ce qui concerne la synergie entre le THC et le CBD, surtout dans les variétés avec des rapports 1:1, cette activité conjointe présente des effets plus équilibrés et supportables. Le CBD contrebalance la psychoactivité générée par le THC, de sorte que le high sera plus agréable et moins lourd. Toutefois, les souches médicinales (en Europe) sont celles dont la teneur en tétrahydrocannabinol est inférieure à 1 % et, dans de nombreux cas, ne dépasse pas 0,3 %.

Quant à la combinaison de cannabinoïdes et de terpènes, par exemple, l’association de linalol et de THC permet de calmer les douleurs et les inflammations musculaires. Toutefois que ce terpène associé au limonène et au CBD peut être une excellente option pour combattre l’acné et d’autres affections cutanées. En revanche, le caryophyllène et le myrcène ont des qualités sédatives, le premier ayant également des propriétés antidépressives et anxiolytiques, et le second étant plus analgésique.

effet d'entourage

Un nouveau monde à découvrir

L’industrie du cannabis est en constante évolution et, pour preuve, il est aujourd’hui possible d’acquérir un nombre infini de graines de cannabis uniques, au code génétique unique et pour tous les goûts. Répondre aux attentes et aux besoins de tous les types de cultivateurs et de consommateurs est l’un des principaux objectifs des banques de graines, telles que GB Strains, Sweet Seeds, Barney’s Farm et de nombreuses autres sociétés spécialisées. En outre, le potentiel des cannabinoïdes et des terpènes liés entre eux peut également être clairement et considérablement apprécié par la vaporisation.

Une autre façon d’expérimenter l’effet d’entourage est avec les huiles de CBD à plein spectre, contenant une quantité minimum de THC qui ne dépasse pas le o,3 %. Il existe aussi des huiles à plein spectre sans aucun pourcentage de THC et des huiles d’isolat de CBD. En effet, nous pouvons qualifier l’effet d’entourage comme la base de la recherche sur les incroyables propriétés médicinales du cannabis et réussir des souches pour tous les goûts et besoins.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *