Désinfection à l’ozone pour lutter contre le coronavirus

Nous traversons actuellement une période de profonde incertitude et vivons des événements dont nous prenons connaissance instantanément grâce à internet. Nous faisons référence, comme vous l’aurez deviné, à la situation actuelle du coronavirus, connu comme COVID-19, qui a contraint les gouvernements du monde entier à adopter de nombreuses mesures. L’Espagne est actuellement l’un des foyers de contamination principaux au niveau mondial. Face à cette épidémie, de nombreux hôpitaux et installations ont décidé d’utiliser la désinfection à l’ozone pour combattre le coronavirus. Cette méthode s’est avérée particulièrement efficace.

Qu’est-ce que le coronavirus ?

Techniquement, le coronavirus est un terme s’appliquant à un large éventail de maladies, pouvant aller d’un simple rhume au SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère). Le coronavirus qui sévit actuellement, nommé officiellement COVID-19 par l’OMS, est un virus nouveau et très particulier que l’on n’avait jamais détecté chez les êtres humains auparavant.

Nous savons que de nombreuses formes du virus sont faciles à soigner. Ces dernières années, le monde a connu plusieurs vagues épidémiques de différents types de coronavirus. Nous avons évoqué ci-dessus le SRAS-CoV en 2002, originaire de Chine. On peut y ajouter le MERS-CoV en 2012, détecté en Arabie Saoudite pour la première fois. Ni l’un ni l’autre n’a présenté autant de cas que le COVID-19.

Symptômes du coronavirusdesinfection a l ozone

Les symptômes les plus fréquents du COVID-19 se manifestent sous la forme d’une toux sèche, d’une fatigue importante et de fièvre. Toutefois, les malades puissent aussi présenter une congestion et des secrétions nasales, un mal de gorge ou de la diarrhée. Il s’agit en général de symptômes légers, certaines personnes contaminées ne constatant d’ailleurs pas le moindre symptôme.

Le virus se transmet par l’entremise de petites gouttes expulsées en toussant ou en éternuant, et survit pendant un temps déterminé sur certaines surfaces. Il génère un taux de mortalité relativement inférieur à celui des dernières épidémies de coronavirus, mais peut s’avérer fatal pour certains groupes considérés comme public à risque.

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Les patients souffrant de maladies pulmonaires ou d’asthme.
  • Les sujets immunodéficients, y compris ceux qui subissent un traitement contre le cancer.
  • Les personnes souffrant d’obésité sévère ou de certains syndromes sous-jacents tels que le diabète ou les maladies rénales.
  • Les femmes enceintes sont également considérées comme à risque, dû à leur propension à souffrir de maladies virales. Toutefois, à ce jour, aucune explosion de cas n’a été constatée pour cette catégorie.

Coronavirus en Espagne

Au moment où nous écrivons ces lignes, l’Espagne, pays le plus touché conjointement à la Chine et à l’Italie, se trouve en état d’alarme afin de pouvoir lutter contre l’expansion du coronavirus. Cet état d’alarme implique une série de mesures imposées à la population afin de freiner l’avancée de l’épidémie. Elles sont publiées par le gouvernement dans le BOE (« Bulletin officiel de l’État », le journal officiel de l’État espagnol).

Ces directives ont pour but de freiner la courbe de progression du coronavirus. Si nous ne parvenons pas à la maîtriser, le virus contaminera de nombreuses personnes et nous courrons le risque de saturer le système de santé. En outre, le personnel médical est également fortement exposé au risque de contagion. Parmi les décisions ayant pour but d’infléchir la courbe figure la désinfection de multiples établissements notamment les hôpitaux, par l’entremise d’une désinfection à l’ozone.

Désinfection à l’ozone | Combattre le COVID-19

On sait depuis longtemps que l’ozone (O3) peut désinfecter des salles de grandes dimensions. L’OMS le considère d’ailleurs comme l’un des désinfectant les plus efficaces pour tous les types de microorganismes. L’ozone fonctionne selon le principe de l’oxydation des molécules qu’elle rencontre, parmi lesquelles les molécules du virus susceptibles de demeurer durant un laps de temps prolongé sur une surface.desinfection a l ozone

Il n’est guère surprenant que l’utilisation de générateurs d’ozone, aussi appelés ozonateurs, se soit généralisée dans certains secteurs. Même l’industrie agroalimentaire en fait usage pour désinfecter l’eau et la viande, outre la désinfection des magasins, machines, équipements et installations du secteur. Cela s’explique par le fait que l’ozone est à même d’oxyder et de détruire des bactéries et virus en tout genre en à peine quelques minutes, avec une efficacité incroyable.

Dans le contexte actuel, la demande pour se procurer des générateurs d’ozone a explosé en Espagne. La police et les pompiers s’en servent notamment pour désinfecter les véhicules. Il en va de même pour désinfecter les transports publics ou taxis lors du transport de professionnels de la santé. Ces générateurs d’ozone sont également utilisés en Italie depuis le début de l’expansion du virus pour désinfecter les salles d’attente et hôpitaux.

Désinfection à l’ozone| Qu’est-ce qu’un générateur d’ozone ?

L’ozone consiste en un gaz naturel qui se compose de trois atomes d’oxygène (O3) ; un générateur d’ozone, ou ozonateur, se charge de faire passer l’oxygène de l’air entre deux électrodes. Cela brise l’union entre les deux atomes composant l’oxygène et génère la création d’un troisième atome, produisant ainsi de l’ozone.desinfection a l ozone

L’ozone est un gaz relativement instable et tend à adhérer à n’importe quel objet pour tenter de récupérer la stabilité. Cela signifie qu’il s’agit d’une substance oxydante, qui capture les électrons faisant partie d’autres molécules. Une concentration suffisante d’ozone durant un laps de temps déterminé est capable de déstabiliser d’autres molécules avec une telle ampleur qu’il va les oxyder totalement, ou, en d’autres termes, les détruire.

Cette oxydation peut donc éradiquer n’importe quel microorganisme, dont les bactéries et virus, et n’est pas nocif pour l’être humain à un faible taux. En revanche, si nous en respirons des doses importantes, cela peut irriter la gorge et provoquer des picotements aux yeux. Ces symptômes sont en général temporaires et disparaissent après un moment lorsque nous respirons de l’air frais et pur. Évidemment, s’agissant d’un produit susceptible d’oxyder et de détruire des molécules, son utilisation implique une série de précautions.

Comment utiliser un ozonateur pour désinfecter les maisons et les véhicules ?

Pour que la désinfection à l’ozone soit efficace, l’endroit à désinfecter doit rester parfaitement fermé durant le processus, sans que personne n’y soit présent. L’ozone doit être introduit dans la pièce sans laisser aucune ouverture.

Vous devrez procéder à quelques calculs pour déterminer la quantité d’ozone qu’il faut générer et durant combien de temps. Plusieurs institutions fournissent des valeurs maximales d’exposition lors de l’utilisation d’un générateur d’ozone. L’OMS recommande 120µg/m3 ou 0,6ppm durant une période de 8 heures maximum, en gardant la pièce totalement fermée. L’ozone peut persister entre 20 et 60 minutes, en fonction de l’air ambiant, avant de redevenir de l’oxygène normal.

Comme nous l’avons spécifié précédemment, il peut servir à désinfecter et détruire des molécules de virus et bactéries. Il s’utilise également pour éradiquer des odeurs en tout genre, en oxydant leurs molécules. Les générateurs d’ozone ont toujours été utiles. Néanmoins, dans les circonstances actuelles, ils sont devenus primordiaux dans de nombreux établissements à risque dans le monde entier, pour combattre l’expansion du COVID-19.

¡Haz clic para puntuar esta entrada!
(Votos: 0 Promedio: 0)