Cannabis en extérieur : Guide essentiel pour cultiver outdoor

plantes de marijuanaSi vous avez eu l’idée de cultiver du cannabis en extérieur, vous êtes au bon endroit. Nous vous montrerons à l’aide de quelques indications très simples la manière d’obtenir une récolte très abondante et saine, avec l’aide du soleil et de quelques petites choses en plus. La marijuana a besoin de beaucoup de soins, et la cultiver dans le sol juste avec du soleil y de la terre ne veut pas dire que vous allez pouvoir obtenir de l’herbe de bonne qualité. Pour pouvoir obtenir un produit final acceptable vous devrez suivre quelques indications.
Il existe beaucoup de méthodes de culture en extérieur, mais nous nous concentrerons sur la culture de saison, pour laquelle vous planterez en Mars-Avril pour récolter en Septembre-Octobre, dans l’hémisphère nord.

Culture du cannabis en extérieur | Graines et pots

Vous devrez tout d’abord choisir le type de graine de marijuna que vous voulez cultiver et la faire germiner. Cela doit être bien entendu une graine apte à être plantée en extérieur. Puis, vous devrez trouver un substrat adéquat pour vore zone de culture, car une plante a besoin d’une terre différente si elle se trouve dans un climat très humido ou très sec. Vous aurez besoin également de plusieurs récipients ou pots pour vos plantes. Même si vous allez planter à même le sol, vous devez faire pousser vos graines un peu avant de les passer dans leur habitat définitif. En effet, vous devrez assurer leur survie dans le milieu hostile que peut être un champs, plein d’insectes qui vont se régaler de vos plantes (et vous aurez les mêmes problèmes dans la ville).
Vous aurez besoin de deux tailles de pots pour que tout aille bien. Une taille de pot pour faire germer vos graines et une autre pour leur croissance. Pour faire germer vos graines il faut mieux utiliser un petit pot de 7x7x9, c’est une taille qui sera difficile d’inonder sans le vouloir. Vous la faites germer avec le système du Tupper et une fois la racine sortie vous la mettez dans le petit pot à une profondeur superficielle, plus ou moins 1cm. Laissez-là près d’une fenêtre ou dans un endroit lumineux, mais éviter les courants d’air.

Les premiers jours de vie

Après environ 10 jours, la plante se sera étirée jusqu’à presque doubler de taille. Vous devrez alors la passer à un pot de 3,5L. Enterrez un peu la tige qui est en général un peu fragile, environ 2 tiers, c’est-à-dire environ 6 à 10 cm de la tige. En faisant cela vous éviterez qu’elle se plie et des racines supplémentaires apparaitront de la partie enterrée, la plante aura alors une croissance plus vigoureuse. Il faut arroser sur les bords jusqu’à ce que la plante commence à absorber l’eau, si vous mouillez trop la tige centrale, elle pourrait finir par pourrir.
Laisser-là dans un endroit en plein soleil, à l’abris si possible du vent et du froid. Si nécessaire rentrer-là dans la maison pour les nuits les plus froides ou les jours de vent fort. Après environ un mois de vie vous pourrez la sortir dehors sans risque de voir sa tige centrale se plier et se casser, ou qu’un oiseau la dévore d’un coup de bec. Vous aurez une petite pante qui résistera à ces attaques mais qui devra être protégée cette fois-ci des insectes.

Cannabis en extérieur |  Produits préventifs

A part les fertilisants, vous devez avoir ces 3 produits préventifs quand vous plantez du cannabis en extérieur : l’huile de Neem, le Propolix et le Bacilus thuringiensis.

  • Le Neem est utile pour repousser les insectes comme la mouche blanche et le puceron. À utiliser au début du printemps, cela sera la première pulvérisation à donner à vos plantes, un produit totalement naturel. Il provient d’une plante vénéneuse qui fait fuir les insectes. Il peut aussi être utilisé comme insecticide une fois les insectes installés, mais dans ce cas il est plus recommandé un insecticide chimique.
  • Le propolix sert à protéger nos plantes des champignons, comme l’oïdium et le botrytis, qui peuvent dévaster les cultures de marijuana. Il faut l’utiliser dès que possible. Il faut répéter la pulvérisation chaque 20 jours jusqu’à 30 jours avant la récolte. Le propolix est fabriqué par les abeilles pour que n’entre aucun pathogène dans leur précieuse ruche.
  • Le Bacilus Thuringiensis tuera les vers que déposent les papillons en été, juste quand elles commencent à fleurir. Si vous ne traitez pas vos plantes contre ces squatters de bourgeons, ils mangeront la récolte de l’intérieur vers l’extérieur. Ces vers sont très difficiles à détecter car ils se camouflent très bien dans les bourgeons. Mais leurs morsures et leurs sécrétions les délattent. Il est donc recommandé de faire une première pulvérisation début juin et répéter l’opération chaque 20 jours jusqu’à 30 jours avant la récolte.

Pour pouvoir pulvériser vos plantes, celles-ci doivent avoir une taille minimale, car si elles ont une tige très fine elles pourraient trop se plier et ne pas supporter le poids de l’eau. La plante doit être forte.Marijuana pour pulvériser

Table d’engrais et pH

Vous verrez comment vos plantes poussent un peu plus tous les jours. Elles n’ont pas besoin de grand-chose, seulement de l’eau et du soleil, mais ceci est juste le début de leur vie. Vous devrez lui apporter de l’engrais peu à peu pour qu’elles puissent se développer correctement, et contrôler le Ph de l’eau d’arrosage. Si vous ne mesurez pas le Ph de l’eau et la plante à des carences, vous ne pourrez pas savoir si c’est parce qu’il lui manque quelque chose ou si c’est parce qu’elle n’absorbe pas les aliments que vous lui donnez (ce qui arrive avec des niveaux de Ph très hauts ou très bas).
Le Ph pour la phase de croissance doit être compris entre 5,5 et 5,8, engrais inclus. Il existe une grande quantité d’engrais disponibles pour la marijuana, vos plantes seront reconnaissantes si vous utilisez des engrais organiques, vous en tirerez tous les bénéfices. Une plante cultivée de manière organique sera toujours meilleure à fumer. Dans cette phase de croissance la plante à besoin d’engrais riche en azote, l’élément le plus indispensable pour elle maintenant. Vous pouvez lui en apporter sous forme d’humus de vers de terre dans la terre et compléter avec un autre engrais biologique tel que Bio Vega de Canna. Avec cela et en régulant le Ph, vous aurez une bonne plante tout au long de la phase de croissance.

Culture du cannabis en extérieur | Transplantations nécessaires

Il y aura un moment où vos plantes cesseront de croître. Vous remarquerez que jour après jour elles ne semblent pas bouger d’un pouce … C’est parce qu’elles auront besoin d’être transplantées dans un pot plus grand, plus ou moins du double que celui dans lequel elles se trouvent. Laisser poursuivre leur croissance jusqu’à ce qu’elles cessent de pousser.Marijuana outdoor
Si vous de ne transplantez pas vos plantes, des tâches de couleur marron peuvent apparaître sur les feuilles. Elles vont perdre leurs forces et ne pourront pas passer à la phase de floraison.
Au début de l’été, plus ou moins vers le 24 juin, les jours se feront plus courts. Vos plantes au bout de quelques semaines vont commencer à fleurir. Cela signifie que au début du mois de juillet vous devrez passer vos plantes dans leurs pots définitifs. Elles aurons toujours besoin d’une transplantation pour la floraison. Mais cela sera également la dernière transplantation nécessaire. Une fois la phase de floraison amorcée vous ne devez plus transplanter vos plantes. Ni faire aucun élagage, cela ne servirait à rien. Préparez donc un bon pot pour vos plantes, plus ou moins du double de taille que la précédente. Vous pouvez les transplanter dans la terre même avant la floraison. Mais je pense qu’il est mieux de les transplanter quand elles vont fleurir dans la terre pour plusieurs raisons :

  1. Pour la discrétion. Personne n’a pas vu encore les plantes.
  2. Il est plus facile de controler les insectes, les escargots, les excès d’arrosage
  3. Les plantes sont plus compactes et discrètes. Grande production des les plantes basses (1,5 m plus ou moins).

Si vous plantez dans la terre et que vous voulez de plus grandes plantes, vous pouvez consulter un article dédié à cela et vous obtiendrez des plantes géantes avec son aide, cliquez simplement ici.

Cannabis en extérieur | Période de floraison

Au moment de faire la dernière transplantation vous pouvez enrichir la terre avec du guano. Ceci dans un grand pot ou dans un trou dans la terre. Remplissez le pot ou le trou avec un bon substrat qui s’adapte à votre terrain et mélangez-le avec du guano. La dose est de plus ou moins une cuillère à soupe pour 7 de terre. Pour un sac de 50L, 7 ou 8 cuillères à soupe seront suffisantes. Le guano de chauvesouris est un nutriment d’absorption lente. Contient des niveaux de phosphore et potassium hauts. C’est donc l’idéal pour vos plantes dans un mois, quand elles commenceront à l’absorber.
Attendez un mois depuis avoir mis le guano dans ce pot ou dans ce trou. Faites alors une rainure autour de la tige principale pour pouvoir répéter l’opération, et couvrir de terre la rainure. Avec l’arrosage, le guano pénétrera dans la terre et vous n’aurez plus besoin d’en mettre. Mais aidez vous d’un engrais de floraison complet comme le Bio Flores.
Ainsi, vous culminerez votre culture de cannabis en extérieur avec un produit final de qualité, d’une manière relativement facile. Lorsque qu’il reste environ 15 jours pour récolter, vous devez laver le sol avec beaucoup d’eau. Ainsi vous éliminez les excès de nutriments qu’il contient.
Une fois le lavage fait, attendez que la terre sèche complètement. Maintenez la terre seulement avec de l’eau jusqu’au jour de la récolte. La récolte doit se faire avec la terre sèche pour éviter tout problème d’humidité excessive. La plante pourrait pourrir. En effet, plus d’un cultivateur a ruiné sa récolte pour la couper ayant la terre humide.
Vous n’avez plus qu’à suivre l’article sur le séchage et l’affinage et vous aurez tout prêt pour profiter de votre cannabis en extérieur.

Auteur de l’article : Javi Chinesta, de l’équipe Growbarato

¡Haz clic para puntuar esta entrada!
(Votos: 1 Promedio: 2)